Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Quelle est la position de Nestlé sur le travail forcé dans la chaîne de distribution des fruits de mer ?

A l’heure actuelle, aucune entreprise s’approvisionnant en fruits de mer de Thaïlande n’est malheureusement en mesure de garantir que ses fournisseurs ne pratiquent pas le travail forcé ou ne violent pas d’autres droits fondamentaux. Lorsque nous avons eu connaissance de cas de travail forcé dans la chaîne d’approvisionnement en fruits de mer de Thaïlande, Nestlé a ouvert une enquête sur les opérations et les méthodes de travail dans ce secteur, qui a confirmé les accusations lancées contre les fournisseurs et leurs sous-traitants. Les infractions constatées concernaient surtout les conditions de travail des migrants sur les chalutiers. Nestlé lutte résolument contre toute dérive avec l’aide de ses partenaires.



 

En outre, nous faisons partie d'un groupe de travail de l'Organisation internationale du travail, l'OIT, qui compte également parmi ses membres le gouvernement thaïlandais, des fournisseurs locaux de fruits de mer et des clients internationaux, afin de proposer un soutien supplémentaire et d'entrer ensemble en action.

Nous ne tolérons pas le travail forcé ou toute autre violation des droits humains dans nos chaînes d’approvisionnement.Avec nos partenaires, nous nous employons à mettre fin à ces dysfonctionnements dans notre chaîne d’approvisionnement en poissons et en fruits de mer.

A notre demande, l’organisation non gouvernementale Vérité a enquêté sur cette chaîne d’approvisionnement et nous a soumis un rapport détaillé sur ses résultats.

Pour plus d’informations à ce sujet : www.nestle.com