Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
x
Change Language

De l’importance des goûters

Selina, nutritioniste chez Nestlé Suisse partage son expérience avec nous.

Dans la liste des questions que mes amis et connaissances me posent le plus souvent en tant que nutritionniste, la "question du goûter" arrive en tête de liste. Probablement à la troisième place, juste derrière "comment puis-je perdre du poids ? et "est-ce qu’une alimentaiton « low carb » est une bonne idée ? »

La question est plus que compréhensible avec toutes les informations sur le sucre, le sel, les matières grasses, les produits laitiers et autres denrées alimentaires qu’on reçoit au fil des jours. Il est vraiment difficile de garder une vue d'ensemble et de savoir comment faire « juste ».

Tout commence avec la question de base : est-ce que les enfants doivent manger des collations ? La réponse est oui ! Il est logique pour les enfants de combler le temps entre les repas principaux par une collation. Puisqu'ils ne mangent pas (encore) autant que nous, les adultes, aux repas principaux, le temps est généralement assez long pour eux entre deux repas. Les collations aident à réduire le manque d'énergie et à maintenir la concentration de la meilleure façon possible. Une collation "fixe" à 10h ou à 16h empêche également les enfants de manger "au hasard" de manière irrégulière entre les deux.

La question de base est maintenant élucidée et d’autres s’enchaînent : QUELLE collation dois-je donner à mon enfant et COMMENT? Ici, la réponse est un peu plus complexe, car cela dépend de divers facteurs :

Par exemple, si votre enfant a pris un petit-déjeuner copieux et que son emploi du temps de la matinée lui impose d’être plutôt immobile, par exemple assis à l’école, une petite collation sera suffisante. Les fruits et/ou les légumes combinés avec une boisson non sucrée comme l'eau ou une tisane non sucrée sont les meilleures options.

Si votre enfant n’avait pas faim au petit déjeuner ou s’il a une matinée chargée devant lui, il faut lui prévoir une récré plus conséquente. Dans ce cas, il est préférable d'ajouter une céréale et/ou un produit laitier et des noix avec des fruits ou légumes.

Veillez à éviter autant que possible les produits avec des sucres ajoutés. Les fruits secs et les jus de fruits devraient également rester une exception en raison de leur forte teneur en sucre. Et si votre enfant en consomme, il est préférable de bien se rincer la bouche avec de l'eau pour préserver ses quenottes.

Les produits à base de viande et les saucisses ne devraient pas non plus faire partie de vos choix en matière de goûters mais ils peuvent vous permettre de varier les plaisirs de temps en temps. Faites cependant attention à choisir des variantes à faible teneur en graisses.

Cela semble probablement encore bien trop abstrait maintenant. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons rassemblé des exemples concrets pour vous. Avant d'en arriver là, il y a la question de la quantité. Dans le cas des fruits et légumes, il est préférable de s'orienter en fonction de la taille de vos mains : Ce qui tient dans la main correspond à une portion. Et comme les mains grandissent avec l'âge, la portion grandit tout simplement en même temps que l’enfant.