Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Le café

Notre engagement

Amélioration continue de notre chaîne d'approvisionnement en café vert

En quoi est-ce important ?

Le café représente l'une des matières premières les plus importantes de Nestlé. La demande mondiale de café continue d'augmenter, mais les terres arables disponibles étant limitées et d'autres cultures faisant concurrence au café pour l'espace, les producteurs sont confrontés à des défis considérables. Parmi les autres défis importants, il convient de citer le faible prix du café, qui est principalement la conséquence d'une offre excédentaire temporaire, et les effets du changement climatique dans les régions productrices de café du monde entier.
NestleandPeople

Nos objectifs

À l'horizon 2020

70 % du total du café Nescafé provient de l'agriculture responsable

En cours
À l'horizon 2020

Nescafé va améliorer la qualité, la quantité et la durabilité de sa chaîne d'approvisionnement en café en distribuant 220 millions de plants de caféiers

En cours
À l'horizon 2020

Nescafé vise à améliorer la rentabilité des plantations de café dans au moins quatre pays producteurs de café

En cours
À l'horizon 2020

Nescafé vise à surveiller et à améliorer les droits du travail dans au moins deux pays producteurs de café

En cours
À l'horizon 2020

Approvisionnement en café destiné à la gamme permanente de Nespresso exclusivement par le Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable

En cours

Ce que nous faisons

En 2019, 65 % de nos approvisionnements en café Nescafé étaient achetés à des producteurs responsables,ce qui était compatible avec notre objectif 2020. Nous avons continué à former les exploitants agricoles aux meilleures pratiques, en organisant 7 228 sessions de formation. Pour en savoir plus, consultez notre rapport de progression de 2019..

Notre approche pour faire face à la baisse des prix du café

Les prix du marché mondial du café sont demeurés bas en 2019. Les cours de l'arabica sont notamment descendus à leur plus bas niveau depuis de nombreuses années. Ce qui a inéluctablement eu un impact sur les moyens de subsistance des ménages d'exploitants agricoles, ainsi que sur leur capacité à continuer à investir dans leurs exploitations et dans des pratiques durables. Nous soutenons les revenus des agriculteurs en continuant à augmenter nos achats de café provenant de sources responsables et de réaliser des investissements importants dans nos programmes sur le terrain, en particulier en matière de diversification, de recherche et de sélection végétale. Nous travaillons également activement avec le secteur mondial du café pour élaborer des mesures communes par le biais d'organisations pré-concurrentielles, telles que la Global Coffee Platform et le Sustainable Coffee Challenge. Nestlé participe, avec ses homologues et ses fournisseurs, à la Task Force for Coffee Living Income, qui est coordonnée par l'IDH, The Sustainable Trade Initiative.. Nous avons également signé la Déclaration de Londres de l'Organisation internationale du café sur le niveau et la volatilité des prix, et sur la durabilité à long terme du secteur du café, qui constitue un outil d'exploration et de mise en œuvre de solutions de collaboration.

Concernant les droits des travailleurs dans le secteur de la culture du café, nous participons activement à des initiatives de coopération du Sustainable Coffee Challenge (mondial), de Verité (Colombie, Mexique et Brésil) et d'InPacto (Brésil), auxquelles nous participons.

Notre stratégie en matière d'égalité des sexes dans la chaîne d'approvisionnement en café

L'égalité des sexes constitue une préoccupation essentielle dans la chaîne d'approvisionnement en café et une dimension importante de la durabilité du secteur du café. Pour résoudre ce problème, le Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable a développé une stratégie pour traiter cette question et a mis au point un outil d'analyse de genre pour les petits exploitants de café afin de les aider à comprendre le problème.

Dans le cadre de ce travail, en partenariat avec le KIT Royal Tropical Institute, un organisme indépendant ayant 25 ans d'expérience dans le domaine de l'égalité des sexes, nous mettons en oeuvre un programme de renforcement des capacités en matière de genre pour faciliter un changement radical. Présent au Brésil, en Colombie, au Costa Rica, au Guatemala, en Inde, en Indonésie, au Mexique, au Nicaragua et au Pérou, le projet renforce la capacité de plus de 250 agronomes de Nespresso à susciter un changement profond et structurel en faveur de l'égalité des sexes. Cela se fait par le biais d'une série de plans d'action et de formations actives et participatives sur six mois, y compris le mentorat et des missions spéciales pour compléter le workshop. La formation comprend également des visites sur le terrain lors desquelles les participants sont accompagnés de leurs mentors, et qui ont pour vocation de renforcer la compréhension des rapports entre les agronomes et ceux qu'ils soutiennent.

La formation est conçue pour aider les agronomes à remettre en question les normes, les attitudes, et les comportements sociaux, les rapports de pouvoir et les systèmes sociaux sous-jacents. Le module 1 a été mis en œuvre en 2019 au Brésil, en Colombie, au Costa Rica, en Inde, au Nicaragua et au Pérou ; il comportait un premier atelier de trois jours pour 219 agronomes. Après avoir terminé la formation, les agronomes vont maintenant poursuivre leur travail avec les coopératives caféières et les groupes d'exploitants agricoles, ce qui leur permettra de mieux comprendre la manière d'identifier les inégalités entre les sexes au sein de ces communautés, ainsi que d'y remédier.

En savoir plus sur notre travail pour autonomiser les femmes dans notre chaîne d'approvisionnement.

Prouver notre savoir-faire en matière de café


Développer de nouvelles variétés de café

Depuis des décennies, le café est un produit d'exportation important en Amérique centrale : il contribue de manière très significative à l'économie du Honduras et du Guatemala. Toutefois, la propagation de la maladie de la rouille du caféier en 2011-2012 a eu un impact massif sur la production, ce qui s'est traduit par une diminution des revenus et le chômage pour de nombreux agriculteurs.

Nestlé Research conduit depuis plus d'une décennie un programme qui permet de créer et sélectionner de nouvelles variétés de café, plus résistantes à la rouille des feuilles et à d'autres maladies, dont la qualité et le rendement sont meilleurs. Les premiers essais sur le terrain ont permis d'améliorer la récolte jusqu'à 50 %. Il s'agit d'un processus à long terme, puisque la durée de sélection et de choix des plantes par notre département de phytosciences est de 10 à 12 ans, et 6 à 7 ans supplémentaires avec les tests sur le terrain. Les plantes sont mises en circulation uniquement lorsque leur rentabilité est plus élevée, de qualité supérieure et de résistance aux maladies dans l'environnement local est avérée.

Nous procédons actuellement à 49 essais avec 13 nouvelles variétés d'arabica et 14 nouvelles variétés de robusta, au Salvador, au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua. Nous allons bientôt étendre le programme à 81 essais. En 2019, nous avons également approuvé de nouvelles variétés d'arabica et de robusta pour des essais au Mexique, en Colombie, en Équateur, en Thaïlande, en Inde, au Vietnam et aux Philippines.


Planter des arbres pour lutter contre le changement climatique

La plantation d'arbres indigènes en vue de l'obtention d'avantages spécifiques, tels que la réduction de l'érosion des sols, l'approvisionnement en eau et la régulation de la température, constitue un élément important de la stratégie de Nespresso, pour aider les producteurs de café à s'adapter au changement climatique. Nous sommes bien partis pour atteindre l'objectif que nous nous sommes fixés pour 2020, qui consiste à planter 5 millions d'arbres dans les exploitations caféières et les paysages programme AAA dans 14 des 15 pays qui fournissent Nespresso. Environ 60 % du café provient d'exploitations soumises à des tests de carbone (soit Ecocert Reforestation Solidaire, soit Verified Carbon Standard). Ces étapes serviront à vérifier la feuille de route de Nespresso en matière de réduction des émissions de carbone.


Relancer la culture du café au Zimbabwe

Grâce à son programme Reviving Origins , Nespresso investit depuis 2013 dans la relance de la production de café dans des régions qui ont été ravagées par un conflit, des difficultés économiques ou des catastrophes environnementales. En 2019, nous avons lancé deux nouveaux cafés, le Zimbabwe et le Cafécito de Porto Rico Ils sont au cœur des efforts de relance mis en œuvre en partenariat avec des agriculteurs dans les régions affectées par un conflit. Le Zimbabwe a fait l'objet d'un reportage spécial, intitulé « Beyond the Bean », paru dans le magazine National Geographic tandis que la gamme de Porto Rico est promue par l'organisation à but non lucratif Hispanic Federation En décembre, Nespresso a signé, dans le cadre du programme Reviving Origins un accord avec le parc national de Gorongosa au Mozambique. Grâce à cet accord, nous allons promouvoir des pratiques agricoles durables et la production agroforestière dans le but d'aider les exploitants agricoles du parc à améliorer la qualité de leur café et leur qualité de vie.


Renforcer les droits du travail au Mexique et aux Philippines

En 2019, nous avons maintenu notre partenariat avec les organisations non gouvernementales(ONG) Verité et Certificadora de Productos Sustentables (PPS) dans le but d'améliorer les droits des travailleurs au Mexique, et nous nous sommes associés à l'organisme de certification du café 4C services pour conduire une étude d'envergure aux Philippines.

Au Mexique, pendant la campagne agricole 2018-2019, Verité a formé PPS Personal, nos agronomes et plusieurs autres grands exploitants mexicains aux droits des travailleurs et à la législation locale du travail. PPS Personal a ensuite visité 293 exploitations agricoles de taille moyenne à grande pendant la période des récoltes afin de procéder à des évaluations spécifiques des droits du travail. Au moment où ces visites ont été effectuées, neuf fermes appartenant à notre chaîne d'approvisionnement, ou liées à celle-ci, ont été considérées comme présentant des risques en termes de travail des enfants. Sur ces neuf exploitations, nous avons demandé à nos fournisseurs d'en retirer cinq de notre chaîne d'approvisionnement. Pour les quatre autres, des mesures correctives ont été adoptées et suivies localement ; il s'agissait là d'une condition pour que ces exploitations continuent à nous fournir du café.

Aux Philippines, au nombre des problèmes spécifiques identifiés dans les zones rurales figurait le non-respect de la législation locale sur le salaire minimum dans les activités de production agricole et le faible taux de scolarisation des enfants. En collaboration avec 4C Services, nous évaluons la situation et nous identifions les causes profondes, ainsi que les solutions possibles pour y remédier.


Protection des bassins hydrographiques brésiliens

Le Consórcio Cerrado das Aguas (CWC) est une initiative publique-privée de protection du paysage lancée à Patrocinio, au Brésil, en 2013 par Nespresso, avec le soutien de l'Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN). En 2019, grâce à un don de 400 000 USD (387 600 CHF) du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques, le consortium a lancé un programme novateur pour sauvegarder la biodiversité et l'alimentation en eau des plaines des hauts plateaux centraux du pays. Cette région est l'une des principales zones de culture du café au Brésil. Elle est reconnue mondialement pour l'importance de sa biodiversité, mais elle est de plus en plus menacée par une utilisation non durable des terres, une gestion inefficace de l'eau et le changement climatique. Nestlé s'engage avec d'autres parties prenantes à soutenir l'initiative sur cinq ans, qui comprend la restauration des terres ainsi que des systèmes de récompense pour les producteurs de café qui adoptent des pratiques durables.


Développer la culture du café au Mexique

Le potentiel des cultures de café au Mexique est considérable et Nestlé s'y approvisionne directement auprès de nombreux petits agriculteurs. Cependant, le manque d'éducation et de possibilités pour les jeunes est source d'une forte migration en provenence des régions productrices de café. Pour contribuer à l'amélioration et à la formation des caféiculteurs, nous avons travaillé avec le Tecnologico de Monterrey à Veracruz pour élaborer le programme de la Nescafé School. Le programme vise à :

  • doter les jeunes agriculteurs des connaissances et des compétences nécessaires pour créer des exploitations agricoles prospères, durables et rentables ;
  • faire des agripreneurs des modèles et enseignants dans leurs communautés.

Le programme comprend un séminaire de formation d'une semaine, qui a lieu une fois par an, consacré à des questions telles que la gestion d'entreprise, la diversification, les compétences informatiques et l'encouragement de l'esprit d'entreprise. Au cours des huit années qui se sont écoulées depuis la création du programme, plus de 600 caféiculteurs ont été formés.


Améliorer les systèmes de culture du café des petits agriculteurs : Thaïlande

Dans le cadre du Plan Nescafé en Thaïlande et de notre programme d'agropreneuriat, notre équipe Agriservices a développé et formé des Ambassadeurs Nescafé pour qu'ils deviennent des leaders et des modèles au sein de leurs communautés. Les Ambassadeurs Nescafé acquièrent des compétences et des connaissances sur les meilleures pratiques agricoles « NESCAFÉ® Better Farming Practices » (NBFP), qu'ils partagent ensuite avec les membres de leur communauté agricole. L'objectif est d'aider leurs collègues exploitants à accroître la productivité des caféiculteurs, à maintenir la qualité du café vert et à réduire les coûts de culture. Cela leur permettra d'optimiser la culture du café, plutôt que de la remplacer par d'autres plantes.

Les compétences et le soutien dont bénéficient les Ambassadeurs incluent :

  • une formation pratique, axée sur le rendement des cultures, l'amélioration de la fertilité des sols, la réduction des coûts et les pratiques de greffage et de taille ;
  • Des visites régulières de coaching pour assurer un suivi avec les groupes d'agriculteurs et les encourager à mettre en pratique les mesures définies.

En outre, l'adoption et l'impact des meilleures pratiques agricoles NESCAFÉ NBFP sont suivis au moyen de cinq KPI se rapportant au rendement, au coût de production, à la qualité, aux volumes et aux pratiques de durabilité. Ces mesures, ainsi que l'évaluation de l'impact de la formation et des plans d'action des groupes d'exploitants agricoles, contribuent à accroître la responsabilisation au niveau individuel.

Fin 2019, 10 ambassadeurs Nescafé, en charge de 60 groupes d'agriculteurs, avaient été formés. Déjà 50 % des groupes ont adopté le NBFP dans leurs exploitations.


Améliorer les systèmes de culture du café des petits agriculteurs: Asie du sud-est

En 2018, Nestlé et l'agence allemande de développement GIZ ont uni leurs forces pour améliorer la production de café et l'économie agricole de manière durable dans des régions sélectionnées en Indonésie, aux Philippines et en Thaïlande. Nous travaillons avec 10 500 petits producteurs de café et leurs familles (7 000 en Indonésie, 1 500 aux Philippines et 2 000 en Thaïlande). Notre objectif est d'améliorer à la fois la situation économique des agriculteurs et la productivité du café en renforçant la gestion des exploitations, les méthodes agricoles et l'auto-organisation. Le partenariat s'articule autour de quatre piliers :

  • la formation, par l'approche de la Farmer Business School, pour l'enseignement de la gestion agricole. Celle-ci inclut les pratiques agricoles modernes, ainsi que l'agro-entreprenariat (promotion des compétences commerciales des petits exploitants), pour jeter les bases d'une gestion agricole professionnalisée. D'autres agriculteurs recevront une formation à la manière d'optimiser l'utilisation des terres et les cultures qui s'accordent le mieux avec celle du café. Les caféiculteurs seront encouragés à user de pratiques agronomiques améliorées et à gérer leurs exploitations comme des entreprises agricoles, en prenant de meilleures décisions économiques ;
  • le renforcement de groupes et d'organisations de petits agriculteurs en fonction des besoins locaux. L'expérience a montré que l'effet de la formation pouvait être augmenté en encourageant tout un groupe ou tout un village à appliquer les techniques nouvellement acquises, au lieu de motiver les agriculteurs individuellement. Par conséquent, le projet permet aux groupes d'agriculteurs de reprendre à leur compte des pratiques essentielles apprises lors de la formation et de s'apporter un soutien mutuel dans leur mise en œuvre ;
  • le dialogueentre les politiques et les parties prenantes : les meilleures pratiques et les principaux points d'apprentissage sont partagés grâce au dialogue et à la coopération avec les autorités publiques locales et nationales, les ONG et la société civile, afin de les ancrer à l'échelon local ;
  • le suivi et l'évaluation.

Document informatif relatif à la chaîne d'approvisionnement


Politiques relatives