Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Les produits laitiers

En termes de volume, les produits laitiers représentent notre matière première la plus importante. Le lait et les ingrédients dérivés du lait sont utilisés dans un grand nombre de nos produits, dont les produits laitiers et de nutrition infantile, la crème glacée, les boissons et ou encore les confiseries. Le lait est un ingrédient important dans la nutrition, car il contient de grandes quantités de protéines de première qualité et est également une source importante d'énergie, de calcium, de magnésium et de phosphore, ainsi que de nombreuses vitamines et d'oligo-éléments essentiels.

91%
des produits laitiers traçables en 2019
86%
des produits laitiers provenant de l'agriculture responsable en 2019
99%
du lait frais traçable en 2019
85%
du lait frais provenant de l'agriculture responsable en 2019

Notre chaîne d'approvisionnement laitière

Notre lait provient de nombreux pays du monde, et aussi bien de petits éleveurs que d'exploitations laitières professionnelles. Chaque environnement agricole présente des caractéristiques et des défis propres, régionaux ou nationaux différents, de sorte que notre approche n'est pas unique.

Les défis auxquels est confrontée chaque exploitation peuvent affecter la qualité de l'approvisionnement en lait, mais aussi le sourçage responsable et la durabilité environnementale. Toutefois, notre approche garantit qu'indépendamment du fait que le producteur soit un agriculteur individuel n'ayant qu'une seule vache ou une exploitation familiale professionnelle, chaque litre de lait que nous achetons satisfait à nos normes de qualité et de sécurité rigoureuse, ainsi qu'à notre Norme d'approvisionnement responsable (pdf, 2,4 Mo).

Pour identifier et comprendre les défis auxquels sont confrontés les agriculteurs, et pour y apporter des solutions, nous évaluons les pratiques au niveau de l'exploitation et conduisons des actions en utilisant notre modèle de théorie du changement.

Découvrez comment la théorie du changement fonctionne en pratique.

Notre approche de l'approvisionnement en produits laitiers

Nous avons deux approches complémentaires pour l'approvisionnement durable en produits laitiers : l'initiative « Dairy for You » et le modèle collaboratif « Sustainable Dairy Partnership ».

Notre initiative Dairy for You

Notre initiative Dairy for You a deux objectifs principaux :

  • améliorer continuellement nos opérations d'approvisionnement, notamment en ce qui concerne la qualité du lait, la traçabilité, le bien-être animal, l'empreinte écologique, la place des femmes et des jeunes dans l'agriculture ;
  • partager de manière transparente nos réalisations et nos progrès avec les principales parties prenantes, y compris les consommateurs.

Cette initiative couvre trois domaines :

  • la qualité : assurer une traçabilité complète du lait et garantir la sécurité alimentaire ;
  • l'agriculture : soutenir les producteurs laitiers, appliquer les meilleures pratiques et normes, et améliorer le bien-être animal ;
  • l'environnement : protéger les ressources en eau, mettre le cap sur un avenir net-zéro dans notre chaîne de valeur laitière et utiliser des emballages recyclables ou réutilisables.

Chaque année, dans nos opérations d'approvisionnement direct en lait, nous formons les agriculteurs et les aidons à adopter de meilleures pratiques, qui augmentent la productivité et les revenus. En 2019, plus de 84 000 agriculteurs fournissant Nestlé ont reçu une assistance technique de notre part, dont 8 400 femmes et 1 500 personnes de moins de 30 ans.

En 2019, près de 3 000 producteurs laitiers, répartis dans 12 pays, ont également participé à notre programme d'agroentreprenariat. L'agropreneuriat vise à former la prochaine génération d'agriculteurs animés par le dynamisme et l'état d'esprit nécessaires pour faire de leur exploitation agricole une entreprise prospère. Plus de 400 des producteurs laitiers participant à nos activités d'agro-entreprise en 2019 avaient moins de 30 ans.

Partenariat laitier durable

En 2019, Nestlé a continué à soutenir le développement du Sustainable Dairy Partnership (SDP), effort collaboratif visant à modifier les modalités de gestion de la durabilité dans la chaîne de valeur laitière. Le SDP propose une approche rationalisée de la durabilité pour les clients et fournisseurs, permettant aux transformateurs laitiers de rendre compte de leurs progrès de manière standard. Le SDP repose sur les 11 indicateurs de durabilité définis par le Dairy Sustainability Framework mondial. Le modèle comporte aussi des outils de vérification et de rapport.

La maturité durable d'une entreprise comprend cinq étapes :

  1. un engagement en faveur de la durabilité;
  2. l'identification des questions pertinentes, la conduite d'analyses comparatives et l'établissement de plans;
  3. la communication des progrès réalisés;
  4. la vérification des améliorations et l'élargissement progressif du périmètre de la durabilité;
  5. la transformation en leader du secteur.

Transparence

Afin de responsabiliser nos fournisseurs, mais aussi d'assumer nos propres responsabilités et d'encourager la transparence à l'échelle du secteur, nous avons publié la liste de nos fournisseurs directs d'ingrédients laitiers (pdf, 1 Mo) et de celle de nos fournisseurs de lait frais qui font partie de notre chaîne d'approvisionnements, l'une et l'autre comportant le pays d'origine des intéressés.

Utiliser la technologie pour aider les exploitants agricoles et renforcer la transparence

La technologie numérique a le potentiel requis pour transformer le secteur laitier. Nous avons numérisé la traçabilité de notre lait, de la ferme à l'usine, en utilisant un nouvel outil appelé Global Milk Solution, qui comprend la paie, le suivi par GPS et l'optimisation des itinéraires, pour assurer la transparence et l'efficacité du transport. Nous testons actuellement d'autres fonctionnalités de cette solution, notamment le calcul des émissions de gaz à effet de serre (GES) par ferme ou litre de lait, afin de suivre les progrès de notre démarche d'amélioration continue.

Parallèlement, nous testons également l'utilisation de la technologie blockchain dans le but d'accroître la transparence des données sur l'origine et la durabilité. En 2019, nous avons commencé à travailler avec OpenSC ((plateforme fondée par WWF Australia et Boston Consulting Group Digital Ventures) et l'un de nos principaux fournisseurs de produits laitiers pour piloter l'utilisation de la chaîne d'approvisionnement en bloc afin d'aider à la quantification, à la vérification et au partage d'informations relatives à l'impact environnemental de notre chaîne d'approvisionnement en produits laitiers en Nouvelle-Zélande.

Pratiques de surveillance à l'échelle de l'exploitation

Nous procédons, en fonction des nécessités, à des évaluations des risques liés aux producteurs laitiers appartenant à notre chaîne d'approvisionnement par rapport à notre Responsible Sourcing Standard (pdf, 2,4 Mo) en nous concentrant sur le bien-être animal, les pratiques professionnelles et l'impact environnemental. Nos agriculteurs sont évalués par des auditeurs indépendants tels que SGS Depuis le début de notre programme d'évaluation en 2013, nous avons réalisé plus de 1 349 évaluations d'exploitations agricoles dans 30 pays pour identifier les opportunités et les domaines à améliorer. Grâce à la contribution de nos parties prenantes externes, les évaluations nous aident également à identifier les activités correctrices et de développement du potentiel.

Capital naturel

Améliorer l'irrigation

Découvrez comment Nestlé contribue au développement d'un dispositif peu coûteux pour améliorer l'irrigation des fermes..

Vers le zéro émissions nettes

Notre récent engagement envers le climat, qui consiste à promettre de parvenir à zéro émissions nettes d'ici 2050, nous poussera également à rechercher de nouvelles innovations pour compenser et intégrer nos émissions. Nous pouvons y parvenir par des activités au niveau de la source avec nos fournisseurs de produits laitiers.

En 2019, nous avons lancé en Suisse et au Pakistan un projet pilote visant à lutter contre les émissions de GES. Le projet a porté sur 46 exploitations agricoles en Suisse et a permis de définir des repères d'émissions, qui ont été utilisés pour élaborer des feuilles de route de réduction pour chaque marché. L'approche sera étendue aux autres marchés en 2020.

Réduction des émissions pour les producteurs laitiers néerlandais et allemands

En 2019, Nestlé et le fournisseur d'ingrédients laitiers FrieslandCampina ont lancé un projet de deux ans, aux Pays-Bas et en Allemagne, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'objectif du projet était de mieux comprendre comment les exploitations laitières pouvaient réduire leurs émissions, tout d'abord en identifiant les sources d'émissions communes à toutes. Pour ce faire, nous avons utilisé le Carbon Footprint Monitor de FrieslandCampina afin d'identifier les émissions actuelles, de la naissance au départ de la ferme. Cette évaluation couvre les émissions provenant de l'utilisation de biens achetés (tels que les aliments pour animaux et les engrais), de la production d'aliments pour animaux sur l'exploitation (et notamment par l'utilisation d'engrais), des bovins (émissions de méthane dues aux processus digestifs de la vache), de la gestion du fumier et de l'utilisation d'énergie. Le projet demande aux agriculteurs de réduire les émissions auxquelles ils peuvent s'attaquer immédiatement, par exemple en améliorant l'efficacité de l'utilisation du fumier comme engrais, ce qui réduit les émissions d'oxyde nitreux. Les exploitants agricoles sont assistés par des experts qui les aident à appliquer efficacement ces mesures.

Un plan d'amélioration identifiant les domaines que pouvait aborder chaque agriculteur a été élaboré par la suite pour toutes les exploitations. Au cours d'ateliers et de consultations individuelles au niveau des exploitations, les agriculteurs ont pu mettre leurs plans en pratique. Nestlé et FrieslandCampina s'attendent à ce que le projet fournisse davantage d'informations en 2020, notamment quant à la manière dont les caractéristiques individuelles des exploitations agricoles peuvent avoir une incidence sur la réduction effective des émissions.

Mesurer la capture du carbone dans les sols des exploitations laitières européennes

Le Groupe d'Experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a mis au point une méthodologie de captage du carbone qui permet aux pays de rendre compte de leurs progrès dans la réalisation des objectifs fixés par l'accord de Paris. Cependant, au niveau local et de chaque exploitation agricole, il est extrêmement difficile d'estimer le captage du carbone dans le sol. En 2018, sept organisations progressistes du secteur laitier et de la viande bovine en Europe ont uni leurs forces à celles d'experts scientifiques dans le domaine de l'évaluation des sols et du cycle de vie.

Le partenariat a porté spécifiquement sur deux aspects :

  • l'élaboration d'une méthodologie et de recommandations au niveau de l'exploitation agricole sur la base des connaissances scientifiques les plus récentes ;
  • permettre aux agriculteurs de mieux comprendre et d'appliquer des pratiques efficaces pour maximiser la capture du carbone dans leur sol, en fonction du type de celui-ci, mais aussi de la géographie et du climat.

Le partenariat vise à publier un projet de méthodologie d'analyse de cycle de vie pour les produits laitiers et la viande bovine fin 2020, avant de parachever et de publier l'approche définitive en 2021. Dans le cadre de ce projet, Nestlé collabore avec Arla Foods, FrieslandCampina, Fonterra, Danone, Mars et McDonald's.

Bien-être animal

Application de normes strictes en matière de bien-être animal

Nous comprenons et partageons les préoccupations de nos interlocuteurs en matière de bien-être des animaux élevés à des fins alimentaires, ainsi que la nécessité de veiller au caractère durable de la production animale. Avec notre Responsible Sourcing Standard (pdf, 2,4 Mo) et l'engagement de Nestlé pour le bien-être des animaux d'élevage (Commitment on Farm Animal Welfare) (pdf, 1,4 Mo), nous contribuons à l'avènement d'un changement positif dans nos chaînes d'approvisionnement.

Nous sommes déterminés à éliminer de notre chaîne d'approvisionnement mondiale des pratiques spécifiques incompatibles avec les cinq libertés reconnues internationalement.

Dans le cas des produits laitiers, nous nous attachons spécialement à éradiquer :

  • des pratiques douloureuses, telles que l'ablation de la queue, l'écornage et l'éborgnage sans anesthésie et analgésie ;
  • des pratiques de confinement comme le pâturage au piquet permanent ;
  • l'utilisation irresponsable d'antibiotiques, conformément aux lignes directrices de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Ces dernières années, nous avons contribué au processus de consultation des parties prenantes concernant le Business Benchmark on Farm Animal Welfare , qui est un dispositif mondial de mesure des normes de bien-être animal des entreprises du secteur de l'alimentation soutenu par World Animal Protection et Compassion in World Farmingdeux organisations à but non lucratif. Dans le rapport 2019 (publié en février 2020), les efforts de Nestlé pour améliorer le bien-être animal ont été salués et le groupe a, pour la première fois, été classé en catégorie de niveau 2, le bien-être animal étant considéré comme « partie intégrante de la stratégie de l'entreprise ». Il s'agit là d'un réel progrès par rapport aux années précédentes, puisque jusqu'ici nous étions classés au niveau 3 (« entreprise établie mais il reste du travail ») et cette avancée est principalement le résultat d'une plus grande transparence. Découvrez ce que fait Nestlé pour améliorer le bien-être des animaux dans les exploitations agricoles et grâce à notre rubrique consacrée aux (Nestlé Farm Animal Welfare Questions and Answers) (pdf, 0,3 Mo)..

Suivre le bien-être des vaches au Brésil

Un programme pilote lancé au Brésil en 2019 nous fournit des informations plus précises et détaillées sur la santé et le bien-être des vaches laitières. Des capteurs (l'équivalent bovin d'un Fitbit) sont placés sur le cou des vaches et fournissent constamment des données aux éleveurs sur l'état et le comportement de leurs animaux : combien de temps ils passent à se déplacer ou à se reposer, quand et à quelle fréquence ils mangent ou ruminent, leur niveau d'énergie, quand ils seront prêts pour l'accouplement, etc. Les capteurs peuvent même indiquer des problèmes de santé potentiels 24 heures avant qu'ils n'apparaissent dans le lait, c'est-à-dire au moment où un vétérinaire serait en mesure de faire un diagnostic.

Les capteurs ont été testés avec succès sur 1 250 vaches. Cette technologie permet aux agriculteurs de constater une augmentation des rendements et des revenus grâce à la réduction du stress des vaches. Les agriculteurs ne sont pas les seuls qui soient à même de suivre les progrès de leurs animaux. Un code QR sur les cartons de lait permet aux consommateurs de scanner et de suivre les troupeaux d'où provient le lait, et d'avoir l'assurance que les vaches sont en bonne santé, moins stressées et en mesure de se déplacer naturellement. C'est une bonne nouvelle pour les consommateurs et les vaches.


Documents d'information sur la chaîne d'approvisionnement


Politiques connexes