Sort results by
Sort results by

Nestlé signe un accord intersectoriel pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030

REN

Le 12 mai 2022 à Berne, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, Nestlé Suisse et 27 autres entreprises ou associations de la filière de l’alimentation ont signé un accord pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Les signataires se sont engagés à réduire de moitié les pertes alimentaires évitables en Suisse d’ici 2030 et à travailler en commun pour atteindre cet objectif.

Près d’un tiers des denrées produites dans le monde sont gaspillées ou jetées inutilement. En Suisse, cela représente chaque année 2,8 millions de tonnes de pertes alimentaires, soit près de 330 kg par personne. Le gaspillage alimentaire a non seulement des conséquences sur la sécurité alimentaire, mais il est responsable d’un quart de la charge environnementale venant de l’alimentation. Il revêt donc des enjeux d’une importance centrale.

Dans le cadre de cette rencontre à Berne, la parole a été donnée à Eugenio Simioni, en tant que Directeur général de Nestlé Suisse mais aussi en tant que représentant – pour l’occasion – du milieu des fabricants de produits alimentaires. Son discours a souligné l’importance du travail conjoint pour honorer les termes de cet accord intersectoriel : « L’atteinte des objectifs de l’accord signé aujourd’hui demandera des efforts considérables. C’est notre engagement à tous – en tant que signataires – et notre volonté de travailler ensemble qui nous permettront d’atteindre les objectifs fixés. Je suis personnellement touché et motivé par cette initiative. Je me réjouis – et Nestlé également – de travailler avec les acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur pour réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2030. » Il a également annoncé que Nestlé Suisse, dans ses propres opérations, s’engage à passer d’un peu moins de 2% de pertes alimentaires en 2022 à moins de 1% d’ici 2030, grâce à l’optimisation continue de ses processus logistiques et de production

vers le communiqué de presse de l’OFEV du 12 mai 2022

Trois exemples de ce que nous faisons en Suisse

  • Sur nos 9 sites de production en Suisse, nous nous efforçons de limiter les pertes alimentaires en mesurant celles-ci de façon continue et en corrigeant systématiquement les déviations que nous constatons. Sur notre site de production de Konolfingen, nous avons déjà réussi à diminuer de moitié les pertes alimentaires entre 2014 et 2021, qui sont passées de 3% en 2014 à 1,4% en 2021. La poursuite de ces efforts permettra d’atteindre moins de 1% de pertes alimentaires dans nos opérations d’ici 2030.
  • Depuis plusieurs années, nous sensibilisons les consommatrices et les consommateurs à la lutte contre le gaspillage alimentaire, de notre propre initiative ou en partenariat avec des acteurs tels que l’association United Against Waste ou encor Too Good To Go.
  • Lorsque certains de nos produits approchent de la date limite de consommations ou ne peuvent être vendus, nous en faisons don à des organisations humanitaires. En 2021, 530 tonnes de denrées ont été données.
 

Un engagement de longue date contre le gaspillage alimentaire

Depuis 2016, Nestlé s’engage en tant que membre de la coalition Champions 12.3 pour accélérer la réduction de moitié du gaspillage alimentaire d’ici 2030 (objectif 12.3 de l’Agenda 2030). En 2021, Nestlé a été une fois été reconnue par le Pacte mondial des Nations Unies comme l’une des entreprises les plus engagées dans l’atteinte des objectifs de développement durable, parmi lesquels figure celui de la réduction du gaspillage alimentaire.