Investir dans l’avenir : Nestlé continue de développer son programme de formation en Suisse

Retour aux communiqués de presse

En ce début de nouvelle année de formation, Nestlé en Suisse accueille un total de 109 nouveaux apprentis, répartis en 20 formations différentes. Un tel nombre de modules de formation différents n’a jamais été atteint jusqu’à présent.

Parmi les nouveaux arrivants de cette rentrée, 74 sont en apprentissage (en formation duale), ainsi égalant presque le niveau record de l’année précédente (75). 33 autres jeunes ont commencé un stage (modèle 3+1). Les professions manuelles, techniques et informatiques regroupent la majorité des nouvelles places d’apprentissage (49) ; quant aux places restantes, elles se situent dans le secteur commercial. Actuellement, Nestlé forme environ 250 jeunes en Suisse, tous niveaux d’apprentissage confondus.

Pour Nestlé en Suisse, il est particulièrement important de former de futurs spécialistes en technologie alimentaire et des opérateurs de machines automatisées, car il y a une grande pénurie dans ces domaines. « Ces professions sont méconnues, car relativement nouvelles. Et pourtant, elles offrent aux jeunes diplômés une bonne sécurité d’emploi » explique Sonia Studer, responsable des ressources humaines chez Nestlé Suisse. « La jeunesse d’aujourd'hui est notre avenir, et la formation et le développement des jeunes talents constituent une partie extrêmement importante de notre entreprise ».

2000 places de formation d’ici à 2025 en Suisse
Depuis des années, Nestlé a pour objectif de combattre le chômage chez les jeunes. Le projet «Nestlé needs YOUth»apporte un soutien ciblé aux jeunes depuis 2014. D'ici 2025, l'entreprise souhaite attirer plus de 2 000 personnes en Suisse avec une offre attractive d'apprentissages, de stages et de premiers emplois. « Nestlé needs YOUth » dépasse aussi largement les simples frontières helvétiques. En effet, Nestlé a lancé une alliance internationale pour la jeunesse (« Alliance for YOUth »), actuellement soutenue par 22 entreprises à travers le monde.

« Pour toucher les jeunes et qu’ils s’enthousiasment pour le monde professionnel, nous développons régulièrement de nouveaux concepts et de nouveaux projets. YOUth Force en fait partie : accompagnés et coachés par leurs formateurs, trois médiamaticiens et trois informaticiens forment une petite entreprise virtuelle en équipe autonome. Cela leur permet de réaliser une multitude de projets, notamment dans le domaine du numérique, pour différentes unités d’affaires de Nestlé », poursuit Sonia Studer.
En guise de soutien supplémentaire et pour maintenir leur motivation à l’heure du COVID-19, une formation de « Resilience Booster » a été proposée à plus de 150 apprentis, en collaboration avec le Resilience Institute Europe.

Il n’y a pas que le bulletin scolaire qui compte
Lors du recrutement des apprentis, Nestlé attache une grande importance à la diversité des profils. « La diversité à tous les niveaux est importante pour nous », explique Sonia Studer. Et de préciser : « Nous ne faisons pas que recruter l’élève classique de 16 ans qui sort de l'école obligatoire. Au contraire, nous donnons une chance à tous les jeunes motivés, par exemple lorsqu’ils se réorientent après un premier apprentissage. La motivation et l'attitude générale sont plus importantes pour nous que les notes scolaires ».


Contact :

Service de presse Nestlé Suisse
Courriel : [email protected]
Téléphone : +41 21 924 59 50