Est-ce que Nestlé considère l’eau comme un droit humain ?

En 2010, l'assemblée générale des Nations Unies a reconnu l'accès à l'eau salubre comme un droit inaliénable de tout être humain. Nestlé et Peter Brabeck-Letmathe reconnaissent expressément le droit de tout être humain à l'eau. Tout être humain dispose du droit d'accéder à une eau salubre, saine et potable permettant aux êtres humains de couvrir leurs besoins personnels en eau ainsi que d'assurer une hygiène minimale. Nous avons reconnu ce fait dans la politique de notre entreprise, qui est valable dans le monde entier.

Que veut dire Peter Brabeck-Letmathe lorsqu'il affirme que "L'eau doit avoir une valeur" ?

Peter Brabeck-Letmathe soutient la position suivante des Nations Unies : «Notre planète dispose de suffisamment d'eau fraîche pour couvrir les besoins de 7 milliards de personnes, mais ces ressources sont inégalement réparties. Une quantité malheureusement trop importante d'eau est gaspillée, polluée et utilisée de façon non durable.» Selon des informations fournies par l'UN Water , une entité des Nations Unies responsable des questions relatives aux ressources en eau, chaque continent est touché par la pénurie d'eau. Environ 1,2 milliards de personnes, soit environ une personne sur cinq dans le monde, vivent dans des régions touchées par une pénurie physique d'eau. 500 millions de personnes sont menacées par ce phénomène.
Peter Brabeck-Letmathe a toujours pensé que tout être humain dans le monde doit disposer d'un accès gratuit à l'eau potable et utilisable à des fins d'hygiène. Il estime par conséquent qu'il n'est pas juste que plus de 2 milliards de personnes dans le monde ne disposent même pas de simples toilettes et que plus d'1 milliard de personnes n'aient aucun accès à l'eau potable et salubre alors que dans d'autres parties du monde, la population peut utiliser cette ressource précieuse et de plus en plus rare en abondance à des fins non vitales sans être concernée par les coûts de ces infrastructures.
Cette déclaration exprime donc l'idée selon laquelle l'eau devrait avoir une valeur en termes de taxation afin que chacun continue à utiliser l'eau de façon responsable. Peter Brabeck-Letmathe a exprimé son point de vue dans un communiqué vidéo

Monsieur Brabeck-Letmathe ne fait-il pas ces déclarations uniquement en raison des critiques qui circulent sur Internet ?

Non, Peter Brabeck-Letmathe participe depuis de nombreuses années au mouvement visant à faire prendre conscience du problème de la pénurie d'eau. Il est par conséquent d'autant plus regrettable que sa position soit interprétée de façon si erronée.
Il a en effet exprimé son opinion à ce sujet dans des dizaines d'interviews, de présentations et d'émissions de télévision. En voici quelques exemples :

Depuis 2012, il tient également un Blog sur le thème de l'eau avec pour objectif d'ouvrir un débat mondial concernant la disponibilité de l'eau. Il écrit régulièrement sur les actions accomplies afin de faire entrer le sujet de la pénurie d'eau au cœur des discussions et de la conscience collective. Parmi les mesures présentées figure par exemple l'engagement pour un accès universel à une eau salubre et potable d'ici 2025 au plus tard.

Dans ce cas, pourquoi certaines organisations ont-elles lancé une pétition à l'encontre de Nestlé ?

Les personnes ayant lancé cette pétition s'appuient sur une interview vidéo de Peter Brabeck-Letmathe datant de 2005 afin de faire croire qu'il pense que les ressources en eau devraient être privatisées. Ce sont des accusations graves et totalement infondées. Les extraits de cette vidéo qui circulent sur Internet pour appuyer ces propos sont sortis de leur contexte et donc mal interprétés.
Monsieur Brabeck-Letmathe s'est engagé en faveur d’une utilisation efficiente de l’eau par ses utilisateurs, industries, secteur de l'agriculture et gouvernements, et ce, depuis toujours. Découvrez comment Nestlé participe au soutien du droit de tout être humain à l'accès à l'eau. Apprenez-en plus sur notre engagement pour une utilisation responsable de l'eau