Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Alors que les déchets plastiques continuent de s'accumuler dans les décharges et dans nos océans, mettant en danger la faune sauvage, il n'a jamais été aussi urgent de s'attaquer à ce problème. C’est une priorité urgente pour nous et une responsabilité que nous prenons au sérieux.

En déployant de nouvelles solutions, nous ne compromettrons jamais la santé de nos consommateurs. La sécurité et la qualité de nos aliments et boissons ne sont pas négociables.

Nos actions

S’attaquer au problème complexe de la pollution plastique requiert une approche holistique et des efforts bien orchestrés. Pour atteindre cet objectif, des actions spécifiques sont requises. Conformément à cette approche, Nestlé a pris des des actions concrètes :

  1. Des matériaux de substitution novateurs

    • Nous avons créé le Nestlé Institute for Packaging Sciences chargé de développer des matériaux d'emballage durables et de collaborer avec des partenaires industriels afin d'intensifier la recherche et l'innovation. Dans l'Institut, nous étudions actuellement une gamme d'innovations, y compris de nouveaux matériaux à base de papier ainsi que des polymères biodégradables/compostables qui sont également recyclables.
    • Nous avons déployé des emballages papier pour Nesquik au premier trimestre 2019, et nous le ferons pour la barre de goûter Yes ! au second semestre 2019. Smarties commencera également à commercialiser des emballages sans plastique et à base de papier en 2019 et Milo lancera des sachets à base de papier en 2020.
    • Nous éliminons progressivement éliminer tous les objets plastiques non recyclables ou difficiles à recycler de tous nos produits dans le monde d'ici 2025. (pdf, 50Kb) (en anglais)
    • Dans le cadre de cet engagement, à compter de février 2019, nous avons commencé à éliminer toutes les pailles en plastique de nos produits.
    • Nestlé Waters s’efforce d’augmenter la teneur en PET recyclé de ses bouteilles à 35% dans le monde, à 50% aux Etats-Unis, avec un accent particulier sur Poland Spring, et à 50% pour ses marques européennes Acqua Panna, Buxton, Henniez et Levissima d'ici 2025.
    • Nous avons conclu un partenariat mondial avec Danimer Scientific en vue de concevoir une bouteille biodégradable dans l’eau de mer et recyclable.
    • Conscients des défis à relever pour obtenir des matériaux recyclés de qualité alimentaire, nous avons entamé une collaboration avec PureCycle Technologies pour produire du polypropylène recyclé de qualité alimentaire.
    • Nous avons rejoint la NaturALL Bottle Alliance, qui a pour objectif de développer du PET 100 % biodégradable pour notre activité eau.
  2. Façonner un avenir sans déchets

    • Nous travaillons en partenariat avec le Projet STOP, une initiative de premier plan visant à prévenir les rejets de plastique dans l’océan en établissant des partenariats avec des villes et des gouvernements en Asie du Sud-Est. Notre premier projet pilote STOP a lieu en Indonésie.
    • Nous sommes le signataire fondateur du New Plastics Economy Global Commitment, une initiative menée conjointement par la Fondation Ellen MacArthur et UN Environment, pour promouvoir et encourager les progrès dans la lutte contre le problème des déchets plastiques.
    • Nous sommes déterminés à réduire notre utilisation de plastiques à usage unique. Nous introduisons des emballages réutilisables, de nouveaux systèmes de distribution et des modèles économiques innovants.
    • Nous travaillons avec l'organisation Loop pour développer des emballages réutilisables. Nous testons actuellement des contenants de crème glacée réutilisables pour notre marque Häagen-Dazs aux États-Unis.
    • Les distributeurs pour Nescafé et Milo sont déjà disponibles dans de nombreux pays à travers le monde.
    • Début 2020, nous lancerons de nouveaux distributeurs d'eau à la fine pointe de la technologie, permettant aux consommateurs de remplir leurs propres bouteilles réutilisables.
    • Nous travaillons en partenariat avec Veolia sur la collecte, le tri et le recyclage des déchets plastiques, avec un accent particulier sur les emballages plastiques souples. Le partenariat explorera également les technologies permettant d'établir des modèles viables de recyclage dans différents pays. Cela inclut les technologies de recyclage chimique qui aideront Nestlé à augmenter la quantité de déchets recyclés de ses emballages d'eau embouteillée à 35% et celui de l'ensemble de ses emballages de produits à 15% d'ici 2025.
    • Avec d'autres entreprises, nous venons de lancer l'Africa Plastics Recycling Alliance pour développer l'infrastructure de recyclage dans toute l'Afrique subsaharienne - et créer ainsi des emplois.
  3. Favoriser de nouveaux comportements

    • Les 4 200 sites Nestlé dans le monde éliminent tous les objets plastiques à usage unique qui ne peuvent être recyclés.
    • Dans tous les sites à travers le monde et à tous les niveaux, les employés de Nestlé consacreront leurs journées de bénévolat au ramassage de déchets et participeront à des activités de nettoyage à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan (8 juin). Pour de plus amples renseignements sur la façon dont vous pouvez participer, consultez le site Web de la Journée mondiale des océans.

Télécharger les rapports :

Nestlé dans la société : Création de valeur partagée et respect de nos engagements

Annexes :

Il n’est pas toujours évident de comprendre les dates indiquées sur les emballages. Est-ce que je dois jeter ce paquet de riz dont la date de durée minimale de conservation est dépassée ? Mais est-il vraiment impropre à la consommation ?

Les indications « à consommer de préférence avant… » et « à consommer avant le… » ne doivent pas être confondu. « À consommer de préférence avant… » indique la date de durée minimale de conservation (DDM) et « à consommer jusqu’au… » la date limite de consommation (DLC). Avec une meilleure compréhension de ces dates sur nos emballages, le gaspillage alimentaire peut être limité. Grâce à nos explications, il vous sera plus facile à l’avenir de décider si un produit doit être jeté ou s’il peut encore être consommé.

« À consommer de préférence avant …»
Les produits affichant une DDM sont des aliments de garde, généralement consommables encore bien au-delà de la date inscrite si le mode de conservation est bien respecté. Ainsi, conserves, pâtes, riz ou eau minérale, par exemple, peuvent généralement être consommés plusieurs mois ou même années après la DDM. Une fois cette date dépassée, le producteur ne garantit toutefois plus certaines qualités organoleptiques tel que le goût, l’apparence ou la texture du produit. Plus le dépassement est grand, plus l’aliment peut en effet perdre ses spécificités initiales. Il est donc vivement recommandé de faire appel à vos propres sens, surtout pour de la nourriture stockée depuis longtemps : sentez, regardez, touchez le produit et si quelque chose vous semble inhabituel, jetez-le ! Autrement régalez-vous !

« À consommer jusqu’au …»
La situation est différente pour la date limite de consommation (DLC) qui est une indication liée avant tout à la sécurité alimentaire. La DLC se trouve sur les aliments périssables comme la viande, les produits laitiers ou encore les œufs. Dans la loi, il est clairement indiqué qu’une fois la DLC dépassée, ces aliments ne peuvent plus être vendu et il est déconseillé de les consommer, car ils présentent un risque pour la santé. En effet, après l’expiration, ces produits peuvent contenir des germes dangereux que l’on ne peut ni voir, ni sentir.

Maintenant que vous connaissez la différence entre la DDM et la DLC, vous pourrez encore profiter de nombreux produits même si leur date de péremption est dépassée. C’est donc en faisant preuve de bon sens que le gaspillage alimentaire peut être évité. Sans compter qu’en jetant moins, vous économiserez de l’argent !

 

 

Astuces pour un mode de vie plus sain pour vos enfants

En tant que parents, nous voulons le meilleur pour nos enfants, y compris leur inculquer un mode de vie sain. La façon dont on se nourrit est l’un des aspects essentiels à une hygiène de vie saine, il est donc important d'enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge les bases d’une alimentation équilibrée.

Vous trouverez sur cette page quelques conseils pour guider les enfants vers des saines habitudes de vie.

1. Mangez en famille
Une alimentation saine passe aussi par l’aspect social des repas. Rassemblez tout le monde autour de la table pour faire du repas un moment agréable et convivial.

Les dîners en famille ne sont pas seulement l'occasion de discuter et d’échanger, c'est aussi l'occasion pour les parents de renforcer des messages portant sur une alimentation saine. Faites de la table un endroit sans distraction en demandant à tout le monde de laisser les écrans et les jouets de côté. Cela permettra aux enfants de se concentrer sur le goût et les saveurs de leur nourriture, tout en leur permettant d’être à l’écoute de leur corps et de leur sentiment de faim ou de satiété.

Respectez également une routine autant que possible. Il a été démontré que le fait de manger à des heures régulières aide à construire des habitudes de vie plus saines.

2. Impliquez les enfants dans la préparation des repas
Faire participer les enfants à l’élaboration et à la préparation des repas est non seulement un excellent moyen de les occuper, mais c’est aussi un moment idéal pour leur enseigner les bases d’une bonne alimentation.

Par exemple, vous pouvez demander l'aide de vos enfants pour l’élaboration d’un plan de repas pour la semaine avec des ingrédients sains. Avant de vous rendre au magasin, demandez à vos enfants de vous aider à dresser une liste de courses. Vous pouvez introduire des jeux pour rendre le processus plus amusant comme dessiner la nourriture que vous avez l'intention d'acheter et la faire deviner à vos enfants par exemple. Vous pouvez également leur décrire le plat que vous souhaitez cuisiner et leur demander de dresser la liste des ingrédients nécessaires.

Les enfants peuvent aussi facilement assumer des tâches adaptées à leur âge lorsqu'ils font la cuisine. Pour plus d’informations, cliquez ici.

3. Misez sur des collations équilibrées
Assurez-vous d’avoir toujours des collations saines à portée de main.

Proposer des collations saines aux enfants leur permet de prendre de bonnes habitudes dès leur plus jeune âge. Ils seront donc plus enclins à choisir des aliments sains une fois plus grands. Pour découvrir à quoi ressemble une collation équilibrée, cliquez ici.

4. Adaptez la taille des portions aux besoins des enfants Avoir une alimentation équilibrée est important, mais il est tout aussi important de faire attention aux quantités proposées aux enfants. En effet, selon leur âge, leur taille et leur stade de développement, les enfants ont besoin de différentes tailles de portions. La règle est la suivante : une portion correspond environ à l’espace disponible dans la main de chaque enfant. C’est pratique puisque les mains et ainsi, la taille de portion, grandissent ensemble et s’adaptent donc automatiquement aux besoins de l’enfant. Comme guide, vous pouvez également faire usage de notre modèle d’assiette équilibrée pour les enfants. Sur l’avant du document, découvrez en un coup d’œil quels aliments composent un repas équilibré. À l’arrière, vous trouverez des informations concernant les tailles de portion. Faites avant tout confiance à la sensation de satiété de vos enfants car ils sentent généralement très bien quelle quantité ils veulent manger de chaque aliment. Cette capacité de se fier à nos sensations de faim et de satiété manque à beaucoup d’entre nous à l’âge adulte. Cela s’explique par le fait que justement, en tant qu’enfant, nous avons appris à contenir ces sensations et à se fier plutôt à des signes extérieurs (p. ex. l’assiette vide).

L’assiette équilibrée pour enfants existe d’ailleurs aussi en noir et blanc – vous pouvez télécharger et imprimer le coloriage ici.

5. Montrez l’exemple
Les enfants sont très attentifs au comportement de leurs parents ou d’autres personnes qui s’occupent d’eux. Les repas à la maison ne sont donc pas seulement d’agréables moments passés en famille, ils sont aussi l’occasion de montrer le bon exemple. Prenez plaisir à manger des légumes et optez pour du pain complet, sans faire de grandes théories – sinon vous risquez de rencontrer des résistances de la part des tout-petits. Evitez autant que possible les « luttes de pouvoir » en matière d’alimentation car elles n’aboutissent que rarement voire jamais à quelque chose. Des moyens plus subtils sont nécessaires ici. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre brochure sur la nutrition des enfants : LIEN.

Découvrez Nestlé for Healthier Kids, notre initiative pour aider les générations futures à manger mieux et à bouger plus. Le programme vise à aider 50 millions d'enfants à mener une vie plus saine d'ici 2030.

Selina, nutritioniste chez Nestlé Suisse partage son expérience avec nous.

Dans la liste des questions que mes amis et connaissances me posent le plus souvent en tant que nutritionniste, la "question du goûter" arrive en tête de liste. Probablement à la troisième place, juste derrière "comment puis-je perdre du poids ? et "est-ce qu’une alimentaiton « low carb » est une bonne idée ? »

La question est plus que compréhensible avec toutes les informations sur le sucre, le sel, les matières grasses, les produits laitiers et autres denrées alimentaires qu’on reçoit au fil des jours. Il est vraiment difficile de garder une vue d'ensemble et de savoir comment faire « juste ».

Tout commence avec la question de base : est-ce que les enfants doivent manger des collations ? La réponse est oui ! Il est logique pour les enfants de combler le temps entre les repas principaux par une collation. Puisqu'ils ne mangent pas (encore) autant que nous, les adultes, aux repas principaux, le temps est généralement assez long pour eux entre deux repas. Les collations aident à réduire le manque d'énergie et à maintenir la concentration de la meilleure façon possible. Une collation "fixe" à 10h ou à 16h empêche également les enfants de manger "au hasard" de manière irrégulière entre les deux.

La question de base est maintenant élucidée et d’autres s’enchaînent : QUELLE collation dois-je donner à mon enfant et COMMENT? Ici, la réponse est un peu plus complexe, car cela dépend de divers facteurs :

Par exemple, si votre enfant a pris un petit-déjeuner copieux et que son emploi du temps de la matinée lui impose d’être plutôt immobile, par exemple assis à l’école, une petite collation sera suffisante. Les fruits et/ou les légumes combinés avec une boisson non sucrée comme l'eau ou une tisane non sucrée sont les meilleures options.

Si votre enfant n’avait pas faim au petit déjeuner ou s’il a une matinée chargée devant lui, il faut lui prévoir une récré plus conséquente. Dans ce cas, il est préférable d'ajouter une céréale et/ou un produit laitier et des noix avec des fruits ou légumes.

Veillez à éviter autant que possible les produits avec des sucres ajoutés. Les fruits secs et les jus de fruits devraient également rester une exception en raison de leur forte teneur en sucre. Et si votre enfant en consomme, il est préférable de bien se rincer la bouche avec de l'eau pour préserver ses quenottes.

Les produits à base de viande et les saucisses ne devraient pas non plus faire partie de vos choix en matière de goûters mais ils peuvent vous permettre de varier les plaisirs de temps en temps. Faites cependant attention à choisir des variantes à faible teneur en graisses.

Cela semble probablement encore bien trop abstrait maintenant. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons rassemblé des exemples concrets pour vous. Avant d'en arriver là, il y a la question de la quantité. Dans le cas des fruits et légumes, il est préférable de s'orienter en fonction de la taille de vos mains : Ce qui tient dans la main correspond à une portion. Et comme les mains grandissent avec l'âge, la portion grandit tout simplement en même temps que l’enfant.

Cuisiner, ce n’est pas sorcier. C’est aussi la meilleure façon d’amener les enfants difficiles à goûter à tout. Tester en préparant, saucer les plats, faire des découvertes... ça éveille la saine curiosité et donne des idées. Vous devriez cuisiner plus souvent avec les enfants car les plats auxquels ils ont contribué leur plairont sûrement plus. Même les plus jeunes peuvent être des commis de cuisine très efficaces.

Faites participer les enfants
Le gratin de coquillettes, tout le monde adore ! Faites les courses ensemble et préparez le plat avec eux. Ils connaîtront ainsi enfin tous les ingrédients de leur menu préféré !

Pétrir la pâte, garnir la pizza, découper les biscuits à l’emporte-pièce, préparer la vinaigrette ou un entremet où même les plus petits peuvent mettre la main à la pâte. Ranger les courses, laver fruits et légumes, couper les ingrédients pour la salade de fruits (commencez par une banane, et préférez un couteau non coupant), mélanger le muesli, mettre la table, la débarrasser : les enfants peuvent toujours se rendre utiles sans parler de corvée. Quand ils sont jeunes, soyez patients et cool, même s’ils sont maladroits. Tout s’apprend !

Le Nutri-Score est un système volontaire d'étiquetage nutritionnel apposé sur la face avant des emballages qui permet de classifier les aliments et boissons selon leur profil nutritionnel grâce à des couleurs allant du vert foncé, pour les aliments les plus favorables nutritionnellement (lettre A) au rouge, pour les aliments à consommer en plus petites quantités et/ou moins fréquemment (lettre E). Il facilite ainsi la comparaison des produits au sein d’une même catégorie.

Le calcul du Nutri-score prend en compte la teneur en nutriments dont la consommation excessive nuit à la santé, comme les graisses, les acides gras saturés, les sucres, le sel. Il s'intéresse aussi aux nutriments positifs comme les fibres et les protéines, ainsi qu'aux composants favorables à la santé comme les fruits et légumes ou les légumineuses présentes dans le produit.

Nous nous sommes engagés à apposer le Nutri-Score sur tous les produits où il est applicable d’ici fin 2021. Les autorités de santé publique suisses recommandent l’utilisation du Nutri-Score depuis avril 2019 et il est également soutenu par les associations des consommateurs suisses. D’autres pays, tels que la France, l’Allemagne et la Belgique, soutiennent également ce système.

Cette démarche s'inscrit dans la raison d’être de Nestlé d'améliorer la qualité de vie et de contribuer à un avenir plus sain. Ainsi, Nestlé améliore continuellement la valeur nutritionnelle de ses produits en réduisant progressivement les teneurs en sucre et en sel dans ses produits sans faire de compromis sur le goût.

Pour plus d’information sur le Nutri Score, consulter le site de l’OSAV : https://www.blv.admin.ch/nutri-score-fr ou notre page https://www.nestle.ch/fr/alimentation/nutri-score

Le Nutri-Score en un coup d’œil
De nombreux consommateurs trouvent difficile d’évaluer la qualité nutritionnelle des produits qu’ils achètent. Le Nutri-Score est un système volontaire d’étiquetage nutritionnel qui a été mis au point par des scientifiques indépendants pour permettre aux consommateurs de se faire rapidement une idée de la qualité nutritionnelle d’un produit. Il est apposé sur le devant des emballages en complément des valeurs nutritionnelles détaillées qui figurent au dos des produits. 

Le Nutri-Score c’est quoi ?
Le Nutri-Score est un logo présent sur l’avant des emballages d’un produit qui permet d’évaluer sa qualité nutritionnelle en un coup d’œil. Il est composé d’une échelle de 5 lettres associées à 5 couleurs allant de A (vert foncé) pour les aliments les plus favorables nutritionnellement au E (rouge) pour les aliments à consommer en plus petites quantités et/ou moins fréquemment. 

Comment ça fonctionne ?
Le calcul du Nutri-Score se base sur un algorithme qui permet non seulement d’évaluer le contenu énergétique du produit mais également les nutriments à limiter tels que le sucre, les acides gras saturés et le sodium et les ingrédients à favoriser tels que les fibres, les protéines et la proportion de fruits, légumes et noix. 

Ces calculs sont fait sur la base de 100 grammes pour les aliments solides ou 100 millilitres pour les boissons. De cette façon les aliments du même groupe peuvent être comparés directement. Plus l’aliment sera riche en ingrédients à favoriser,  meilleures seront la lettre et la couleur.

https://www.blv.admin.ch/nutri-score-fr

Nestlé Suisse s’engage en faveur du Nutri-Score
En juin 2019, Nestlé a été l’une des premières entreprises en Europe à annoncer son soutien pour le système d’étiquetage nutritionnel Nutri-Score. La mise en place du Nutri-Score s’inscrit dans l’engagement pris par Nestlé Suisse d’améliorer continuellement le profil nutritionnel de ses produits. D’ici 2022, le Nutri-Score va figurer sur tous les produits suisses où il est applicable.

NesquickNutriScore
CiniMinisNutriScore
SleeveIncredibleNutriScore
Burger4

Pour plus d’information sur le Nutri Score, consulter le site de l’OSAV :
https://www.blv.admin.ch/nutri-score-fr

Consultez ici le communiqué de presse du mardi 28 avril 2020.
https://www.nestle.ch/fr/media/pressreleases/etiquetage_nutritionnel

La situation concernant le coronavirus (COVID-19) évolue rapidement. Notre priorité absolue est de garantir la sécurité et de protéger la santé de tous nos collaborateurs, de leurs familles et de leurs proches. Il est également de notre devoir de continuer à répondre aux besoins de nos consommateurs et de nos clients et d’assurer un approvisionnement constant de la population en denrées alimentaires et boissons. Pour y parvenir, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement, de la distribution et du commerce de détail et réévaluons la situation au quotidien. Ainsi, nos sites de production et nos centres de distribution en Suisse restent opérationnels.

Conformément aux directives et recommandations des autorités fédérales et cantonales, nous mettons tout en œuvre pour empêcher la propagation du virus et de nouvelles infections. Tous les sites Nestlé sont soumis à des normes strictes en matière de manipulation des aliments et de santé et sécurité au travail. Pour ce faire, nous avons renforcé les mesures d’hygiène et de précaution sur tous nos sites.

Nous encourageons tous les collaborateurs occupant des fonctions administratives à travailler depuis la maison et à utiliser les technologies et les canaux de communication virtuels existants. Cela s’inscrit dans un modèle de travail flexible en place depuis plusieurs années déjà qui permet à nos employés de gérer leurs obligations professionnelles et privées de manière optimale.

Les collaborateurs qui doivent se rendre sur l’un de nos sites pour exercer leur activité, p.ex. dans nos usines, sont protégés par des mesures d'hygiène et d'autorisation strictes. Tous nos sites sont équipés de manière à offrir les conditions de travail les plus sûres possibles à tous ceux qui doivent être physiquement présents sur le lieu de travail.

Les stocks de produits Nestlé dans les supermarchés vont-ils s'épuiser ?
Nous poursuivrons nos activités commerciales et ferons tout notre possible pour maintenir nos activités opérationnelles avec le moins de restrictions possible. Dans la mesure du possible, nous adaptons notre production pour répondre à l'augmentation de la demande. Si un produit est temporairement indisponible, notre service consommateurs Nestlé se vous aidera volontiers au 0800 860 015.

Puis-je être infecté par le COVID-19 en consommant un produit?
Non, il n'y a pas de risque d'infection. Tous nos produits peuvent être consommés en toute sécurité. Le coronavirus n'est pas transmis par les aliments et les boissons. De plus amples informations générales sont disponibles sur le site web de l'Office fédéral de la santé publique : http://bit.ly/FAQ_BAG_FR

Les magasins Nestlé (Nestlé shops) et Nespresso (boutiques) sont-ils toujours ouverts ?
Tous les magasins Nestlé (Nestlé shops) sont ouverts, à l'exception du magasin Nestlé de Würenlos. Vous y trouverez des produits alimentaires de tous les jours. Les boutiques Nespresso sont fermées, conformément à l'arrêté du Conseil fédéral du 16.03.2020 relatif au COVID-19. Néanmoins, les clients Nespresso peuvent passer leurs commandes en ligne sur www.nespresso.com ou via le numéro gratuit 0800 55 52 53.

Comment Nestlé récompense ses employés de première ligne, p.ex. dans les usines et centres de distribution ?
Nestlé accorde une attention particulière aux environ 3’000 employés de première ligne qui travaillent sans relâche notamment dans nos usines, centres de distribution, laboratoires qualité et Nestlé Shops pour produire, distribuer, livrer et vendre nos produits.

En guise de reconnaissance pour les efforts supplémentaires fournis, nous accordons aux employés de première ligne une prime de reconnaissance de 10% du salaire mensuel pendant cette période ainsi que d’autres avantages, tels qu’une contribution aux repas, une indemnité de transport et un bon d’achat au Nestlé Shop.

Ces mesures destinées aux collaborateurs de première ligne complètent les arrangements déjà mis en place pour soutenir tous les employés Nestlé en Suisse tels que les dispositions généreuses en matière de congé maladie et la garantie du paiement complet du salaire pour un minimum de douze semaines. Vous trouverez plus d’informations ici.

Quelles sont les engagements de Nestlé en Suisse pour apporter son soutien à la communauté ?
Nestlé est fortement ancrée en Suisse, son pays d’origine, et nous sommes profondément attachés aux communautés dans lesquelles nous sommes présents. C’est pour cela, qu’en plus de notre engagement de continuer d’approvisionner la population suisse en produits, Nestlé engage plus de CHF 1 million en faveur du personnel soignant, de l’armée, d’associations caritatives et des plus démunis. Les démarches mises en place par Nestlé en Suisse incluent :

Soutien aux organisations actives dans l’aide humanitaire :
  • Un don de CHF 100’000 à la Croix Rouge suisse et nous doublerons les dons qui seront faits par nos collaborateurs en Suisse.
  • Un soutien logistique et financier à la campagne de solidarité « Wir, Nous, Noi, Nus » lancée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).
Soutien aux unités de soins intensifs des hôpitaux suisses et à l’armée suisse :
  • Plus de 200'000 produits Nestlé sont mis à disposition des unités de soins intensifs de plus de 40 hôpitaux suisses et de l’armée suisse.
  • Plus de 25'000 charlottes de protection ont été données à différents hôpitaux de Suisse.
Services de livraison et soutien aux communautés locales :
  • Livraison de repas au domicile des retraités de Nestlé dans la région de Vevey.
  • Livraison à domicile des produits des Nestlé Shops en partenariat avec youpaq.com.
  • Un soutien au moyen de dons de produits Nestlé et de matériel aux associations actives dans la région de Vevey telles que l’association L'Etape et la fondation AACTS.

Ces démarches font écho aux forces déployées par l’entreprise au niveau mondial, notamment avec l’annonce de l’élargissement du partenariat avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que les initiatives locales de Nestlé dans d’autres pays. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.