Sort results by
Sort results by

Notre CEO dans les champs

La voie vers une agriculture régénératrice commence sur le terrain
img

Mark Schneider, CEO de Nestlé, a visité le Wydhof à Flaach, dans le canton de Zurich - l'une des nombreuses fermes qui approvisionnent Nestlé en bon lait suisse. L'objectif était de mieux comprendre les solutions et les défis qui se trouvent sur la voie vers l'agriculture régénératrice.

Promouvoir une agriculture durable et régénératrice -
comment y arriver?

Les grands défis ne peuvent pas être relevés de manière isolée. C'est pourquoi des experts de l'association du label suisse IP-SUISSE, de l'entreprise Coop et de l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) étaient notamment invités à l'événement organisé au Wydhof. L'accent a toutefois été mis sur les agriculteurs(trices), leurs perspectives et les contraintes auxquelles ils et elles sont confrontés en matière d'agriculture durable. En effet, toute mesure visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, par exemple, peut avoir un impact sur les coûts ou la productivité. Chez Nestlé, l'une des questions essentielles était de savoir comment nous pouvions promouvoir des méthodes de production respectueuses du climat et aider les exploitations agricoles à adopter de nouvelles pratiques. Nous n'avons pas encore toutes les réponses, mais notre travail se poursuit.

img
img

.

L’agriculture régénératrice –
tradition et avenir.

Depuis sa création il y a plus de 150 ans, Nestlé s'approvisionne en matières premières agricoles en Suisse, entretient des contacts directs avec quelque 2400 fermes suisses et leur achète chaque année 130 000 tonnes de lait. Le lait du Wydhof, par exemple, approvisionne notre usine de Konolfingen, où nous produisons entre autres des aliments pour bébés. Enfin, l'agriculture suisse et le lait suisse ont une excellente réputation dans le monde entier. C'est pourquoi nous voulons continuer à être des pionniers en matière de durabilité et de biodiversité, afin de produire des aliments toujours plus durables à l‘avenir.
Notre chocolat CAILLER en est un bon exemple, puisqu'il bénéficie depuis 2017 du label certifié Lait des prés IP-SUISSE. Ce lait provient d'une production laitière respectueuse du site et des animaux, où les vaches paissent régulièrement en plein air et sont nourries conformément aux besoins de leur espèce - par exemple sans soja ajouté. Cela fait également partie de notre engagement en faveur de matières premières locales et produites de manière durable.

Un objectif à échelle mondiale

Nous encourageons les pratiques durables en Suisse, mais aussi dans plus de 50 pays à travers le monde, en collaboration avec les 500 000 agriculteurs qui font partie de notre chaîne d‘approvisionnement. Cela comprend des incitations financières, un soutien technique et un investissement de plus de 1,2 milliard de CHF au cours des prochaines années afin d‘accélérer la transition vers un système alimentaire régénérateur qui protège et restaure l‘environnement.

Les escales de notre trajet

D'ici 2025

20% de nos principales matières premières issues de l'agriculture régénératrice.

20% d'émissions de gaz à effet de serre en moins qu'en 2018.

D'ici 2030

50% de nos principales matières premières issues de l'agriculture régénératrice.

50% d'émissions de gaz à effet de serre en moins qu'en 2018.

Le bilan est clair: l’avenir et la régéneration vont de pair

Lors de notre visite au Wydhof, nous avons appris beaucoup de choses nouvelles et avons été confortés dans notre idée que les agriculteurs(trices) doivent être au centre de notre démarche. Ce sont elles et eux qui connaissent le mieux leur travail et qui peuvent faire la différence, surtout en comptant sur le soutien adapté de Nestlé : une aide scientifique et technique ainsi qu'un soutien financier adapté à leur situation.

img
img
img