Sort results by
Sort results by

Q&A avec Darrell High, expert du Plan cacao de Nestlé

Darrell_High_Child_Labour

1. Bonjour Darrell, pouvez-vous vous présenter rapidement s'il-vous-plait?

Bonjour, je m'appelle Darrell High. Je suis responsable du Plan cacao de Nestlé depuis sa création en 2009. Je suis moi-même père de famille, ce sujet me tient donc à cœur et je me suis consacré au projet depuis sa création.

2. Pourquoi Nestlé ne travaille-t-elle à l'éradication du travail des enfants que depuis 2012 ? Le problème était connu bien avant cela...

La lutte contre le travail des enfants a commencé au début de l'année 2000 par une analyse des problèmes et de la complexité de la question sur le terrain dans notre chaîne d'approvisionnement en cacao en Afrique de l'Ouest.

Nous avons commencé à soutenir l'ONG International Cocoa Initiative qui promeut la protection des enfants dans les communautés productrices de cacao à partir de 2002 et nous nous sommes engagés avec les gouvernements locaux sur la nécessité de mettre en place des systèmes nationaux de lutte contre le travail des enfants.

Le plan cacao de Nestlé a ensuite été lancé en 2009 et nous avons commencé à certifier notre cacao. Cependant, nous avons réalisé que cela n'était pas suffisant.

Nous avons demandé à la Fair Labor Association de nous faire part de ses recommandations en 2012. Cela nous a aidés à élaborer un plan d'action global pour lutter contre le travail des enfants.

3. Pourquoi d'autres documentaires présentent-ils un point de vue différent de celui que vous présentez avec le Nestlé Cocoa Plan ?

Il est vrai que les progrès réalisés sur le terrain ne sont pas souvent signalés.

Nous ne disons pas que tout va bien, mais nous nous sommes engagés à être transparents, en rendant compte non seulement des bons progrès, mais aussi des défis auxquels nous sommes confrontés sur le terrain. Par exemple, dans notre rapport sur le travail des enfants, nous avons indiqué que nous avions identifié 18 000 enfants effectuant des tâches dangereuses dans notre chaîne d'approvisionnement.

C'est très triste mais cela nous encourage à travailler encore plus dur pour remédier à la situation !

Nous nous engageons à les aider et nous constatons des progrès : plus de la moitié des enfants identifiés initialement sont sortis du travail des enfants. Nous continuons à suivre les cas individuels de réussite ainsi que ceux que nous n'avons pas encore résolus.

4. Comment êtes-vous personnellement impliqué dans le Plan de cacao Nestlé au quotidien ?

J'ai de fréquents appels avec notre équipe et nos partenaires sur le terrain en Côte d'Ivoire et au Ghana.

Ils partagent également des photos au quotidien sur l'application whatsapp.

Avant le COVID, je voyageais 3 fois par année en Afrique de l'Ouest et y passais 2 semaines, sur le terrain, pour inspecter le processus de notre projet.

5. Qu'appréciez-vous le plus dans ces voyages ?

Ce que j'apprécie le plus c’est de rencontrer les personnes directement impliquées au quotidien sur le terrain ; d'entendre et d'apprendre sur leurs défis et leurs succès.  De même que de voir les enfants des communautés productrices de cacao avec un sourire sur le visage, tout excités à l'idée d'aller à l'école. C'est une façon pour moi d'avoir une image réelle de la vie dans les communautés rurales, de comprendre les vrais défis et aussi de discuter avec eux des moyens d'améliorer la situation.

6. Qu'en est-il des preuves externes, indépendantes concernant les informations, les actions entreprises et les chiffres que vous publiez ? Qui vérifie que c'est bien la vérité ?

Nous nous engageons à faire preuve de transparence sur ces questions et à rendre compte de nos progrès.

Les données de nos rapports sont collectées par l’ Initiative Internationale du cacao (ICI), qui est une fondation indépendante.

Dans le cadre du Nestlé Cocoa Plan, l'organisme de certification indépendant Rainforest Alliance réalise également des audits au niveau de la coopération - qui sont des groupes organisés de producteurs qui assurent la traçabilité et enregistrent tous leurs achats individuels - pour s'assurer que les bonnes pratiques mises en place sont effectivement respectées.

7. Nestlé paie-t-elle un prix équitable aux producteurs de cacao ? Quel est le montant de ce prix ?

Les gouvernements ivoirien et ghanéen ont ajouté 400 USD supplémentaires par tonne au prix du marché mondial pour améliorer la situation de tous les producteurs de cacao dans leur pays.

Nestlé a été l'une des premières entreprises à payer ce que l'on appelle le "Living Income Differential" (LID), qui soutient notre vision d'améliorer les moyens de vie et le revenu des agriculteurs.

Nous payons une prime supplémentaire par tonne au-dessus du prix normal pour notre cacao certifié par le Nestlé Cocoa Plan.

8. Comment le consommateur saura-t-il que le produit qu'il achète a été fabriqué de manière durable ? Combien coûte un chocolat durable par rapport à un chocolat ordinaire ?

Dans le cadre de notre programme, nous avons le logo du plan cacao de Nestlé sur nos produits, comme pour le chocolat Cailler ou KitKat ici en Suisse.

C'est la garantie que le cacao que nous utilisons pour produire le chocolat provient du Nestlé Cocoa Plan.

Nous savons donc d'où il vient et que nous travaillons sur le terrain pour améliorer les moyens de vie des agriculteurs, en aidant les enfants, les familles et les communautés à les informer sur ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire.

En fin de compte, le prix du chocolat dépend de divers paramètres tels que les droits d'importation, le coût de production, les taxes locales, l'expédition, le transport et la distribution, les marges des partenaires commerciaux, etc.

Nous payons une prime pour le cacao durable dans le cadre de notre plan cacao Nestlé.