Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Reading Time:
3
Minute(S)

Quiconque travaille au siège de Nestlé Suisse peut emmener son chien au travail dans l’espace dédié. Il convient cependant de respecter quelques règles pour le bien de tous. Le résultat est réjouissant : moins de stress, plus de performances.

De manière générale, la question des chiens au bureau suscite régulièrement le débat dans de nombreuses entreprises : certains trouvent les chiens de leurs collègues adorables et disent qu'ils améliorent nettement l'ambiance au bureau. D’autres pensent que le lieu de travail n’est pas un endroit adéquat pour les animaux domestiques.

84%
des propriétaires de chiens suisses aimeraient pouvoir emmener leur animal sur leur lieu de travail.*

Chez Nestlé Purina PetCare Suisse, les discussions suscitent moins de polémiques. Après tout, ce département produit et vend de la nourriture pour animaux de compagnie et promeut les bénéfices qu’apportent les animaux dans la société. Cela fait déjà dix ans que les chiens sont les bienvenus dans les bureaux et aujourd'hui, ce sont entre deux et quatre chiens qui accompagnent leur maître ou maîtresse chaque jour dans les bureaux de La Tour-de-Peilz. Et cela a clairement une influence positive sur l'ambiance de travail, explique Magali Clavel, Corporate Brand Manager et responsable de l’initiative « Pets at Work ».

Les zones où les chiens sont autorisés sont signalées de manière claire

Depuis 2016, tous les employés de Nestlé Suisse peuvent eux aussi emmener leur chien : ils peuvent réserver à l'avance un poste de travail pour eux et leur compagnon. En effet, la zone où les chiens sont autorisés se limite aux bureaux de Purina. Elle est clairement signalée aux visiteurs dès l'entrée : la mention « Pets at Work - Dog friendly zone » trône sur la porte. En français : Animaux domestiques au travail - chiens autorisés. Ainsi, quiconque franchit le seuil de la porte sait qu'il ne croisera pas que des bipèdes. La communication claire réduit le risque de rencontres surprenantes.

Avant que les employés ne soient autorisés à emmener leurs chiens avec eux, ils doivent prendre connaissance du règlement et répondre à un questionnaire sur leur animal. Ensuite, les animaux doivent montrer par de petits tests qu'ils sont bien éduqués et se sentent à l'aise même lorsque des personnes inconnues et des chiens sont à proximité. « Quiconque souhaite emmener son chien au bureau en est responsable pour toute la journée, nous ne sommes pas une crèche canine », explique Magali.

Nous mettons un cadre et une infrastructure adaptée à disposition

Pour chaque chien, une écuelle d'eau, une serviette pour le sécher en cas de pluie, une laisse courte, une laisse longue, ainsi qu'un petit kit de nettoyage d'urgence sont mis à disposition.

Quatre règles d'or

Pour que la cohabitation se déroule sans accroc, les employés avec et sans chien doivent suivre quatre règles d'or au bureau :

  •   Règle numéro 1 : je ne peux amener mon chien au bureau que s'il est sociable et bien élevé. Cela sera vérifié lors       d'une journée test.

  •   Règle numéro 2 : avant de pouvoir caresser un chien, je demande l'autorisation à son maître.

  •   Règle numéro 3 : si un chien dort, je le laisse tranquille.

  •   Règle numéro 4 : même si les chiens apprécient les friandises, je n’en donne pas sans l'accord du propriétaire.

Qui peut résister lorsque Jambo ou Happy entrent dans le bureau et saluent leurs collègues à deux pattes en débordant de joie ?

Magali Clavel, responsable du programme « Pets at Work » chez Nestlé Purina Suisse

Lorsque Magali Clavel dit que la présence de chiens sur le lieu de travail n'a donné lieu à aucune plainte, il s'agit certainement du résultat de l’établissement d’un processus clair et complet et de règles qui sont respectées par les propriétaires de chiens et les employés. L’initiative « Pets at work » fait partie des dix engagements pris par Nestlé Purina en février 2016 autour de divers sujets de société. Grâce au programme « Pets at Work », Purina souhaite désormais encourager d'autres entreprises à autoriser les chiens dans leurs bureaux, pour le bien de tous : le chien, qui est considéré comme un animal de meute, ne devrait pas être laissé seul à la maison du matin au soir. Magali et Bianca

Les maîtres et maîtresses sont aux côtés de leur compagnon préféré. Et tout le bureau profite de l'ambiance détendue liée à la présence du chien. « Qui peut résister lorsque Jambo ou Happy entrent dans le bureau et saluent leurs collègues à deux pattes en débordant de joie ? », demande Magali Clavel en souriant.

D'autres entreprises en Suisse prennent également part au programme « Pets at Work » car elles ont ouvert leurs portes aux animaux domestiques. C'est le cas de Google. Cette entreprise informatique est généralement considérée comme une entreprise très conviviale envers ses employés et se déclare explicitement comme une « entreprise dog friendly » dans son code de conduite. C'est pourquoi, Google autorise également ses employés en Suisse à emmener leurs amis à quatre pattes.

Elle devrait ainsi marquer des points auprès des propriétaires de chiens : selon une enquête européenne menée par Purina en 2017 auprès de 200 propriétaires de chiens en Suisse travaillant à plein temps, 84 % aimeraient pouvoir emmener leur chien au travail. Plus d'une personne interrogée sur deux a même laissé entendre qu'il s'agirait d'un facteur décisif pour le choix d'un employeur.

L'interaction entre l'humain et le chien réduit le stress
Il a déjà été scientifiquement prouvé que la présence d'un chien au bureau pouvait nettement réduire le niveau de stress. En 2012, Randolph Barker, professeur de gestion aux États-Unis, a publié des résultats allant dans ce sens. Lorsque l'humain interagit avec un chien, ils sécrètent tous deux de l'ocytocine, l'hormone du bien-être. Cela influe sur le lien et la confiance, tout en ayant un effet déstressant.

*2017 Ipsos