Sort by
Sort by

Climate Action

Nos initiatives à l'heure du changement climatique

story

Le changement climatique est l'un des plus grands enjeux de notre époque et présente en même temps l'un des plus grands risques pour l'avenir de notre activité.

Il est impératif que nous agissions ensemble pour faire face à ce défi. En tant que première entreprise agroalimentaire du monde, nous avons un rôle important à jouer. Nous contribuerons à la transition vers un système alimentaire régénérateur, “zéro émissions nettes” et respectueux de l'homme et de la nature.

Ce que nous mettons en oeuvre pour y arriver :

field

Adopter des systèmes alimentaires en faveur du climat :

La crise climatique aggrave la crise alimentaire mondiale. Les systèmes alimentaires non durables sont directement liés à un tiers des émissions mondiales. Nous devons donc rapidement nous tourner vers une alimentation équitable, abordable et durable.

Faire progresser l'agriculture régénératrice à grande échelle :

Nous souhaitons accélérer le passage à l'agriculture régénératrice au cours de cette décennie. D'ici 2030, la moitié de nos principaux ingrédients proviendront d'exploitations qui enrichissent le protègent le cycle naturel de l'eau et séquestrent le carbone. Nous soutiendrons également les communautés locales afin de préserver les forêts et restaurer les écosystèmes.

Rendre l'alimentation durable attrayante et abordable pour tous :

Les consommateurs et consommatrices exigent de plus en plus de durabilité et de richesse nutritionnelle dans leur alimentation. Nous nous efforçons de répondre à cette demande en révisant nos recettes, en étendant notre offre de produits d’origine végétale et en repensant nos principaux ingrédients. Nous voulons capitaliser sur la diversité de nos produits et de nos marques pour rendre les choix durables attrayants et abordables pour toutes et tous.

Permettre un processus de transition équitable pour les agriculteurs et agricultrices :

ous entretenons des contacts étroits avec plus de 2000 agriculteurs et agricultrices suisses et travaillons avec un total de 500 000 agriculteurs dans le monde entier pour promouvoir la transition vers une agriculture régénératrice. Nous leur apportons un soutien technique et financier et défendons les droits des communautés et des peuples indigènes dans les pays d'où proviennent nos ingrédients. Nous payons les agriculteurs à des prix équitables pour les produits qu'ils cultivent de manière régénératrice et augmentons leur résilience face aux changements climatiques en les aidant a diversifier leur sources de revenus et développer leur compétences techniques.

Repenser nos processus de production :

Nous continuons à nous efforcer de réduire nos émissions pour atteindre zéro émissions nettes. Notre objectif est de réduire de moitié notre empreinte carbone d'ici la fin de la décennie. Nous transformons chaque aspect de notre activité, y compris l'utilisation d'énergies renouvelables et le développement d'emballages recyclables. Pour y parvenir, nous investissons massivement dans la recherche et le développement, notamment avec le très moderne Nestlé Institute of Packaging Science. D'ici 2050, nous investirons 1,7 milliard de francs dans le développement et le déploiement de matériaux d'emballage recyclables à l’infini.

Le jargon climatique décrypté : les principaux termes en un coup d'œil

Zéro émissions nettes, agriculture régénératrice, émissions de gaz à effet de serre - qu'est-ce que cela signifie vraiment ? Nous vous expliquons les termes essentiels en bref.

factory

Les émissions de gaz à effet de serre :

Les activités humaines telles que l’utilisation de combustibles fossiles, l’agriculture et la déforestation émettent des gaz à effet de serre qui s’accumulent dans l’atmosphère. Bien que l’effet de serre soit un phénomène naturel et même vital pour notre planète (maintien d’une température stable), l’excès d’émissions créé par les activités humaines entraîne le réchauffement de la planète et des changements climatiques tels que l'élévation du niveau de la mer et des conditions météorologiques extrêmes.

Le potentiel de réchauffement global :

Les gaz à effet de serre (GES) réchauffent la Terre en absorbant l'énergie et en ralentissant sa fuite dans l'espace. Ils agissent comme une couverture isolante pour la Terre. Les différents GES ont des impacts variables sur le réchauffement global.

Le potentiel de réchauffement global (PRG) est une mesure qui permet de comparer l'impact des différents gaz sur le réchauffement planétaire. Il indique la quantité d'énergie qu'une tonne de gaz émettra sur une période donnée, par rapport à une tonne de dioxyde de carbone (CO2). Cela permet de les comparer en utilisant une unité commune : les équivalents CO2 ou "CO2e". Plus le PRG est élevé, plus le gaz réchauffe la Terre par rapport au CO2 sur cette période. La période généralement utilisée pour les PRG est de 100 ans. Le CO2 a un PRG de 1 par définition, car il sert de référence.

  • Le dioxyde de carbone (CO2) a un potentiel de réchauffement de 1 car c'est le gaz de référence. Sources : combustion du charbon, du gaz naturel, du pétrole (combustibles fossiles) et du bois.
  • Le méthane (CH4) a un potentiel de réchauffement 28 fois supérieur à celui du CO2. Sources : digestion des ruminants, rizières, fonte du pergélisol, zones humides, gestion du fumier.
  • L'oxyde nitreux (N2O) a un potentiel de réchauffement 265 fois supérieur à celui du CO2. Sources : dégel du pergélisol, engrais, effluents d'élevage, eaux usées humaines, émissions industrielles.

La différence entre la réduction et la séquestration du carbone :

Notre chaîne de valeur étant fortement dépendante de l'agriculture, nous sommes considérés comme opérant dans un secteur à forte intensité foncière. La norme SBTi FLAG (Forest Land & Agriculture), se base sur la science et est la référence principale en ce qui concerne les objectifs climatiques à fixer pour des entreprises comme la nôtre. Cette norme stipule que seules de telles entreprises ont l'option d'utiliser la séquestration pour atteindre leurs objectifs Zéro émissions nettes. Il est donc très important de comprendre la différence entre la réduction et la séquestration de carbone.La réduction du carbone est une intervention humaine qui réduit durablement les émissions de GES d'une activité donnée (p. ex. par la gestion du fumier, la gestion des engrais ou le passage à une énergie propre).

En revanche, la séquestration du carbone est une activité humaine qui élimine le CO2 de l'atmosphère et le stocke durablement dans des réservoirs géologiques, terrestres ou océaniques ou dans des produits. Cela inclut l'amélioration existante et potentielle des puits biologiques ou géochimiques ainsi que le captage et le stockage direct du CO2 dans l'air, mais exclut l'absorption naturelle de CO2 qui n'est pas directement causée par les activités humaines.

C'est donc cela qui fait que Nestlé se concentre très fortement sur les puits biologiques dans la biomasse ou les sols pour atteindre Zéro émissions nettes. Nous avons une grande responsabilité envers les sols dont nous dépendons si fortement.

Zéro émissions nettes :

Il est essentiel d’atteindre zéro émissions nettes pour lutter contre le changement climatique. Zéro émissions nettes décrit l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau aussi proche que possible de zéro puis, dans un deuxième temps, de compenser toutes les émissions restantes qui ne peuvent être évitées au sein de notre chaîne d'approvisionnement grâce à des solutions climatiques naturelles comme la régénération des forêts (qui séquestrent les gaz à effet de serre). Nous voulons baser l’objectif « Zéro émissions nettes » sur des fondations scientifiques claires (l’initiative Science-Based Targets) afin de garantir son utilité et son efficacité.

L'agriculture régénératrice :

L'agriculture régénératrice est une approche agricole qui vise à améliorer la santé des sols et à protéger les ressources en eau ainsi que la biodiversité. Cela permet de capter davantage de carbone et de promouvoir des sols plus sains et plus résistants. D'ici 2030, nous voulons que la moitié de nos ingrédients soient issus de l'agriculture régénératrice.

D’ici 2030

nous voulons que la moitié de nos ingrédients soient issus de l'agriculture régénératrice.

Les agronomes de Nestlé aident les agriculteurs et agricultrices à changer leurs méthodes de culture. Nous les récompensons également pour leurs pratiques durables et socialement responsables.